prenez RDV au : 06 19 55 17 67

60 Route de Mazaugues, 83470 Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

( 15 min de Brignoles, 30 min d’Aix ou d’Aubagne, 50 min de Marseille ou de Toulon )

L’hypothyroïdie!

par / lundi, 28 septembre 2020 / Publié dansetiopathie / etiopathe, Pathologies

Fatigue chronique vous poussant à vouloir dormir régulièrement, moral dans les chaussettes, transit ralenti voir même une constipation, troubles des cycles menstruels, tendance à la frilosité…. Vous souffrez peut-être de ce que l’on appelle : une hypothyroïdie.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

La thyroïde est une glande située à l’avant de la gorge tout en bas du cou.

Elle participe au bon fonctionnement de nombreux organes de notre corps comme le cerveau, les muscles, la digestion, le système cardio-vasculaire etc…

Autrement dit, quand elle se trouve perturbée dans son fonctionnement, de nombreux symptômes peuvent apparaître.

Comment fonctionne-t-elle ?

Classiquement, on la décrit sous l’influence d’une glande située sous le cerveau qui s’appelle l’hypophyse.

Cette hypophyse sécrète une hormone la TSH, qui stimule à son tour la production des hormones thyroïdiennes que sont la T3 et la T4.

Donc en théorie, si vous souffrez d’hypothyroïdie, vos T3 et T4 sont censées être anormalement basses. Par conséquent, pour remonter ces taux, l’hypophyse va produire davantage de TSH. C’est la raison pour laquelle, dans une hypothyroïdie vous avez la TSH haute, ce qui peut porter à confusion.

Est-ce vraiment aussi simple ?

Malheureusement, non !

De nombreuses interactions de l’organisme peuvent faire varier le taux des T3 et T4 mais aussi de la TSH (foie, intestin, muscles, ovaires, reins…). Il serait trop lourd et indigeste d’en décrire les mécanismes ici.

C’est pour cela que dans certains cas, la TSH peut être normale et les T3/T4 bas, ou inversement.

Certains dérèglements peuvent être accompagnés par des réactions immunitaires (Hashimoto) et d’autres non. Par conséquent, l’hypothyroïdie n’est pas toujours vraiment bien évaluée et pas toujours simple à diagnostiquer.

Traitement :

Le fonctionnement est plus complexe qu’il n’y paraît, mais la prise en charge est possible. Cette prise en charge existe sous forme médicamenteuse, via l’hormonothérapie (voir votre médecin généraliste ou endocrinologue).

Mais dans certains cas, pas si rares, d’autres alternatives existent, pour stopper le mécanisme pathologique qui induit un dérèglement en chaîne dont la thyroïde n’est finalement qu’une conséquence et non une cause.

Grâce à ses recherches, présentées lors de conférences dispensées par l’Association de la Culture et du Développement de l’Étiopathie (ACDE), Alexandre FOUILHOUX propose un traitement à ces dysfonctions thyroïdiennes, qui certaines fois sous conseil de leur médecin, ont permis à de nombreux patients d’être traités efficacement avec des analyses revenues à la normale.

N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu, et/ou à m’envoyer un message http://alexandrefouilhoux.cabinet-etiopathie.fr/contact/ si vous avez des questions.

À bientôt pour une prochaine info santé avec votre Étiopathe/Ostéopathe de Saint-Maximin !

TOP